Aller au menu principal
CSSS d'Antoine-Labelle
Accueil  >  Épisode 5

Épisode 5

Antoinette égare ses dentiers

Antoine est tiré de son sommeil par un tumulte causé par Antoinette qui est en train de chambarder son lit. Elle affiche un air sérieux et préoccupé.

« Qu’est-ce qui vous arrive ce matin Mme Antoinette ? »

Elle ne fait pas attention à son compagnon de chambre et poursuit ses recherches dans son tiroir et sous son lit.

Alors d’une voix augmentée, il lui répète : « Vous cherchez quelque chose Mme Antoinette?   Mettez votre appareil… on va réveiller tout le monde »

C’est alors que son attention se tourne vers M. Antoine et elle lui demande :

«  Vous n’avez rien vu de spécial cette nuit?  Je me suis fait voler mes dentiers durant la nuit » lui dit-elle en installant son appareil auditif.

« Vous êtes certaine? »

«  Évidement vous pensez que je vais faire exprès pour passer une journée sans mes dents…vous avez vu de quoi j’ai l’air ? Et puis il faut que je déjeuné, les toasts pas de dents ce n’est pas évident! »

« Vous êtes certaine de ne pas les avoir laissées dans la salle de bain?  Attendez je vais mettre mes lunettes et je vous aide à chercher »

C’est pendant ces recherches qu’ils se firent surprendre par l’infirmière auxiliaire qui venait contrôler leur glycémie capillaire.

« Bonjour je m’appelle Diane et suis votre infirmière aujourd’hui. Que cherchez-vous tous les deux ce matin? »

« Mes dents, mes dents maugréa Antoinette »

«  Où  les aviez-vous  laissées hier soir? »

« Ici sur la table de chevet près de mes lunettes, que je vais mettre d’ailleurs! »

Après  quelque instant de recherche, les fameux dentiers furent retrouvés dans la poubelle qui se  trouvait à proximité du lit et de la table de nuit.

«  Il arrive à l’occasion que des effets personnels disparaissent, ils sont presque toujours retrouvés dans la poubelle ou dans la literie, c’est pour cette raison que nous orientons prioritairement nos recherches vers ces deux endroits. »

Antoinette récupère ses précieux dentiers avec empressement et se confond en excuses pour tout ce dérangement.

« J’ai une question pour vous » demande Antoine en interpellant l’infirmière auxiliaire

« Moi je ne suis pas diabétique et pourtant depuis mon hospitalisation vous prenez ma glycémie capillaire de façon régulière…Pourquoi? »

«  La cortisone qui vous est prescrite pour réduire l’inflammation de vos poumons peut faire augmenter le niveau de sucre dans votre sang. C’est pour cette raison que lorsqu’un client reçoit de grosses doses de cortisone, on lui fait des glycémies »

«  Oui, mais moi les miennes sont beaucoup plus fréquentes renchérie Antoinette »

« J’ai d’ailleurs rencontré la nutritionniste avant-hier » poursuit-elle « Elle avait  insisté à cette occasion sur l’importance d’avoir des prothèses dentaires adéquates pour faciliter une bonne alimentation. Pour moi c’est très important,  à cause de mon diabète »

« Pour moi aussi c’est très important si je veux retourner à la maison pour tondre ma pelouse, j’ai besoin de prendre des forces » fit Antoine d’un ton sérieux.

«Vos glycémies capillaires sont faites, vos dentiers, vos appareils auditifs et lunettes sont en place, je vous apporte avec empressement vos déjeuners respectifs »

« C’est quand même agréable d’avoir pu régler votre problème aussi facilement » dit Antoine avec une petite pointe humour.

« Bon appétit vieux coquin! » répliqua Antoinette sous le regard amusé de l’infirmière auxiliaire.

Dernière mise à jour le : 06 novembre 2012


© Gouvernement du Québec 2017